Conseil d’experts

MARJO RÉNOV CAPSULE 01 : LE DÉCAPAGE

23 avril 2021

Je me présente, Marjorie Adjointe au marketing chez les Finitions ÉVO! Grâce à mon travail, j’ai la chance de parler à des professionnels super compétents dans le domaine de la rénovation. Avec l’achat de notre nouvelle maison cet été, j’ai l’occasion de mettre en pratique tout ce que j’ai appris.

J’adore mon travail ainsi que la diversité qu’il m’apporte. Il me donne l’occasion de pouvoir partager mon expérience avec vous et j’avoue que c’est ce que j’aime le plus! Créer, échanger et simplifier.

Il est temps de se mettre au travail :

Quoi faire avec des surfaces extérieures en bois dont la peinture est pellée? Il n’y a pas qu’une seule manière d’aborder le projet et finalement, on a fait au mieux avec les outils dont nous disposions sur le moment. Voilà comment j’ai procédé ✨

En premier, il est bien de faire le tour de la structure pour s’assurer qu’elle est toujours viable. Dans certains cas, c’est mieux de repartir à neuf que de mettre un revêtement sur un bois trop brisé. Une ancienne collègue que j’apprécie beaucoup disait : Même si tu mets du rouge à lèvre sur un cochon, ça reste un cochon. Cette superbe analogie signifie que même si on met un produit ultra efficace sur du bois pourri, il ne sera pas moins pourri. Par chance, mes galeries étaient en parfait état, loin de la ferme à Mathurin.

Je ne voulais pas utiliser de produits néfastes pour me débarrasser de la peinture et je ne pouvais pas louer une machine professionnelle pour sabler due au contexte de la COVID (Nous étions au début juin à ce moment-là). J’ai donc opté pour l’aide du DÉCAPANT À TEINTURE- EXTÉRIEUR BIODÉGRADABLE et d’une machine à pression (emprunté à un autre collègue, oui, je les adore ). Ce produit n’est pas vraiment un décapant à peinture, mais il déloge ce qui incruste le bois et dans mon cas, ça ne pouvait pas faire de mal. Plus de 85 % du revêtement s’est retiré aisément. Madame RÉNOV était très contente. ✌

Le jour ou j’ai décapé, c’était une journée grise, froide et humide. Je me suis donc fait conseiller de diluer le produit moitié-moitié avec de l’eau ou de l’utiliser pur si besoin. Pendant que mon chum passait la machine à pression sur la première galerie, je me suis dit que c’était une bonne idée de commencer à traiter la deuxième, tsé, histoire de laisser le produit agir…. Je n’avais juste pas vraiment idée du temps que ça prendrait pour décaper.

Ce produit crée beaucoup de mousse ! Plus le produit est pur, plus il y a de mousse. Vous devez rincer la surface pour l’éliminer entièrement. Cette opération est cruciale pour que le produit de finition imprègne le bois !

En conséquence, j’ai terminé le projet, gelé et trempé jusqu’aux os, mais au moins, c’était fait ! Je suis d’accord pour dire que ce n’est peut-être pas la partie préférée des gens, mais il est crucial de bien faire les choses.

Je regrette de ne pas avoir pensé à acheter une belle paire de bottes en caoutchouc car la température était de 6 degrés ce jour-là. Mes pieds étaient incroyablement humides et gelés. La première chose que j’ai faite en rentrant a été de prendre un long bain chaud .

Mon projet prend forme, restez à l’affût de ma prochaine capsule de MARJO RÉNOV! La prochaine étape : Le sablage.

Pour plus d’information sur le DÉCAPANT À TEINTURE ÉVO?

https://evofinition.ca/produit/decapant-a-teinture-exterieur-biodegradable-evo/
Marjorie, assistante au marketing, LES FINITIONS EVO HOME FINISHING

Conseils dans la même catégorie