Comment bien sabler à blanc un plancher de bois

Que signifie ”sabler à blanc un plancher”? Pour ceux qui travaillent dans le domaine de la construction ou de la rénovation, cette question peut sembler évidente. Est-ce qu’un point d’interrogation s’est allumé dans votre esprit et que c’est par curiosité que vous avez cliqué sur le lien menant à cet article? Peut-être devez-vous accomplir cette tâche sans trop savoir comment faire? Dans cet article, nous vous renseignerons sur ce processus simple, mais combien important, qui fait partie de l’étape de la PRÉPARATION avant l’application d’un produit de finition.

1. Sabler un plancher à blanc ça veut dire quoi?

Poncer un plancher à blanc consiste à enlever la couche supérieure de l’ancienne finition usée et à exposer le bois qui se trouve en dessous. On dit ‘’blanc’’, car le bois change de couleur avec le temps et il devient généralement un peu plus foncé. Le sabler va lui redonner sa couleur d’origine et donc le ‘’pâlir’’ en d’autres mots. C’est un processus qui est principalement effectué par des professionnels. Il peut également être fait à la maison avec quelques outils et les abrasifs appropriés.

2. Pour quelles raisons avons-nous besoin de sabler à blanc

Plusieurs raisons peuvent faire en sorte que vous deviez retirer la finition d’une surface en bois. Si elle est rayée ou si elle écaille à certains endroits, vous devrez probablement la retirer. Pour changer votre présente finition pour une autre, c’est également très probable que vous ayez à faire un sablage à blanc. Si vous voulez changer la couleur de votre plancher de bois franc pour une teinture plus pâle et actuelle, vous devrez passer par cette étape également. Finalement, et peu importe la raison, vous ne devrez pas y aller de main morte lorsque vous aurez à sabler.

3. Pourquoi est-ce important de bien sabler à blanc un plancher

L’action de sabler du bois est assez simple, que ce soit avec une machine ou à la main. Probablement due au fait que ce soit si simple et poussiéreux, cette étape est très souvent vite faite et bâclée. Ce qui est important de savoir, c’est que si le sablage à blanc de votre surface n’est pas fait correctement, l’application d’un produit de finition sera difficile et imparfaite. Dans le pire des cas, il est même possible que votre produit de finition n’adhère ou n’imprègne pas bien à votre bois. Si tel est le cas, vous devrez peut-être recommencer le travail jusqu’à devoir refaire l’étape du sablage.

Nous voulons vous éviter ce tracas, voici donc les étapes à suivre pour bien sabler à blanc votre surface en bois.

4. Quelles sont les étapes pour bien sabler un plancher à blanc

DÉCAPAGE (AU BESOIN)

Si vous avez eu un dégât d’eau ou que votre bois a été exposé à l’humidité, il est possible que des taches et de la moisissure se soient invitées. Malheureusement, le sablage n’en vient pas toujours à bout. Il faut alors utiliser un produit qui va les déloger avant de commencer à sabler pour ne pas risquer d’étendre ces saletés sur le bois sain.

C’est un peu la même chose si vous voulez retirer une teinture. Puisqu’elle colore le bois en profondeur, il est plus judicieux d’utiliser un produit qui retirera celle-ci, plutôt que de sabler le bois jusqu’à ce que la couleur disparaisse. C’est une étape supplémentaire, mais qui sera moins couteuse en papier à sabler et qui vous demandera moins d’énergie au bout du compte.

Voici des produits pouvant vous aider.

NETTOYAGE

Avant toute chose, il est important de bien nettoyer et dégraisser la surface avant de sabler. Même si pour ce faire, vous devez acheter un produit supplémentaire, la saleté qui s’est accumulée sur votre surface va ‘’bourrer’’ votre papier et vous devrez donc le changer plus souvent. De plus, si vous sablez sans nettoyer avec un bon produit dégraissant, vous allez contaminer votre bois. L’action de sabler crée des micros incision sur la surface, ce qui peut avoir comme conséquence de faire pénétrer les corps gras plus profondément. Ces résidus peuvent faire en sorte que votre produit de finition n’adhère pas bien ou ne puisse pas pénétrer dans le bois convenablement.

Voici des produits pouvant vous aider.

SABLAGE

PAPIER À SABLER

Un peu de théorie pour commencer : Savez-vous d’où provient la nomenclature des chiffres de papier à sabler? Ils sont déterminés par le nombre de grains au pouce carré. Plus le chiffre d’un papier à sabler est petit, plus il est considéré comme gros, brut ou agressif. Plus le chiffre est élevé, plus il est considéré comme petit, fin ou doux. Le papier sablé peut être utilisé autant pour sabler que pour polir une surface. Tout dépend de la grosseur du grain utilisé.

Vous ne pourrez pas faire efficacement la tâche avec une seule grandeur de papier sabler. Vous aurez besoin de plusieurs grains différents selon les étapes.

Voici des produits pouvant vous aider.

POUR UNE SURFACE INTÉRIEURE :

Dans le meilleur des cas, vous avez nettoyé votre surface et vous devez maintenant procéder au sablage à blanc. Pour ce faire, vous commencerez idéalement par un grain 36 à 60. Assurez-vous de retirer complètement l’ancien produit de finition. Quand le sablage au bois est complété, vous pouvez reboucher les trous et les imperfections avec une pâte à bois approprié.

Par la suite, vous devez passer une seconde fois avec un grain 80 pour égaliser la surface et effacer les rayures de sablage. Pour finir, vous passerez une dernière fois avec un papier de grain 100 à 120, selon les indications du manufacturier du produit de finition que vous avez choisi d’appliquer. Même si le bois est neuf et sort de l’usine, il est fortement recommandé de le sabler avec un grain 100 ou 120 pour égaliser la surface et ainsi s’assurer d’une bonne adhérence du produit.

Quand le bois est plané, il est souvent ''glacé'' par les couteaux métalliques du planeur. De plus, ceux-ci étendent la résine du bois sur la surface, ce qui crée un glacis empêchant l'imprégnation ou l'adhérence.

POUR UNE SURFACE EXTÉRIEURE :

Le bois utilisé à l’extérieur dit ‘’traité’’ est déjà protégé contre la moisissure. Si celui-ci est neuf, il serait mieux d’attendre un an avant de le recouvrir d’un produit de finition pour laisser le temps au bois et au produit de traitement de sécher convenablement. Si c’est un bois déjà recouvert, vous devrez faire les étapes du décapage et du nettoyage avant de sabler. Pour retirer l’ancienne finition, vous devrez commencer par un papier de grain 36 à 60. Par la suite, vous devrez utiliser la grosseur de grain qui est recommandé par le fabricant du produit de finition que vous appliquerez sur votre surface.

Conclusion

Toutes les étapes de l’application d’un produit sont importantes, mais nous voulions vous faire réaliser qu’une bonne préparation reste la clé du succès d’un projet. Si vous avez l’intention de vendre votre propriété d’ici quelques années, il est bon de penser à remettre la déco au goût du jour et ceci inclus de refaire la finition de vos planchers en bois franc. Vous augmenterez ainsi la valeur de votre maison sans que cela coûte une fortune. En tout temps, vous pouvez faire appel à des professionnels, mais en ayant lu cet article, vous pourrez vous assurer que le travail de préparation a été bien fait.

Si vous voulez des conseils pour savoir COMMENT CHOISIR LA BONNE FINITION POUR MON PLANCHER EN BOIS FRANC. Je vous invite à lire ce blogue.

Références

SABLER SON PLANCHER DE BOIS FRANC

Comment appliquer de l’huile naturelle monocouche pour protéger un plancher

Nous sommes disponibles pour répondre à vos questions du lundi au vendredi de
8 h à 16 h 30.
1 888 987-2885

L’huile pour bois: un produit de finition tout indiqué

L’huile n’a pas son pareil pour sublimer le bois tout en soulignant son aspect brut et son caractère authentique. Toutefois, si ce produit est particulièrement intéressant pour protéger le mobilier, les planchers ou les boiseries, toutes les huiles de finition offertes sur le marché ne se valent pas sur le plan de la qualité. Voyez les avantages d’opter pour un produit de marque LIGNA® pour vos projets intérieurs et extérieurs.

L’huile pour bois: un produit de finition tout indiqué!
Photo: Adobe Stock.

Le bois est une matière vivante qui requiert un minimum d’entretien pour préserver sa belle apparence. En comparaison avec d’autres produits de protection couvrants, l’huile permet de valoriser le grain et le relief du bois, et ce, tout en le pénétrant en profondeur et en le nourrissant.

Parmi les caractéristiques de la gamme d’huiles de finition LIGNA®, c’est sa facilité à l’appliquer qui retient l’attention: pour des professionnels comme pour des particuliers, cette étape est accessible à tous. L’entretien demeure tout aussi simple. La fréquence de rafraîchissement dépend de la surface à huiler ainsi que de l’usage qui en est fait.

Lorsqu’on les compare aux huiles traditionnelles, qui requièrent l’application de deux couches, les huiles LIGNA® révèlent une résistance équivalente, mais ne nécessitent qu’une seule couche (sauf dans certains contextes). Ayant à coeur la santé de la planète et des gens qui l’habitent, la marque fabrique des huiles écologiques à base de résines et d’huiles végétales renouvelables contenant peu ou pas de solvant.

La gamme LIGNA® comprend des huiles destinées à différents usages, notamment l’huile BIO-SUPRA, que l’on utilise pour les surfaces de la cuisine puisqu’elle peut être appliquée sur les surfaces qui entrent en contact avec les aliments en toute sécurité.

Pour un projet extérieur, on misera plutôt sur les huiles EXTÉRIA ou HYBRI-DECK, lesquelles présentent une résistance accrue aux rayons UV ainsi qu’aux intempéries.

Huile ou vernis: quelle est la différence?

L’huile pour bois: un produit de finition tout indiqué!
Photo: Photographee.eu-Fotolia.com.

Le choix entre ces deux produits de finition dépend de l’usage que vous prévoyez faire de vos éléments en bois. Il faut savoir que le vernis recouvre le bois pour le protéger. On doit prévoir trois couches de vernis ainsi qu’un sablage entre les couches. Il résiste bien aux tâches, mais est plus vulnérable aux rayures.

En cas de dommage, il faut poncer la surface abîmée, puis réappliquer une couche du vernis. L’huile, plutôt que de se superposer à la matière, pénètre le bois, qui agit comme une éponge. Elle le colore, le scelle et le protège et, dans la plupart des cas, une seule couche est requise. En plus, l’huile offre la possibilité de réparer la surface si elle est endommagée: une petite retouche locale, et le tour est joué!

HUILES D’ORIGINE NATURELLE POUR LE BOIS
PAR : LES FINITIONS EVO

Huiler un plancher de bois en 3 étapes faciles

Le plancher de bois est indémodable! Avec sa capacité à s’adapter à tous les styles et avec la chaleur qu’il procure à une pièce, pas étonnant qu’il ait toujours la cote. La tendance? Une finition à l’huile qui permet de rehausser le grain du bois et d’offrir un aspect rustique naturel. Votre plancher de bois tendre, franc ou exotique a besoin d’être rafraîchi? Si huiler un plancher vous intimide, voyez comment EASY-SOLO de LIGNA® change la donne grâce à son innovation technique monocouche!

Les essentiels

Étape 1: préparer la surface

Huiler un plancher de bois en 3 étapes faciles

Poncer le plancher de bois avec une ponceuse orbitale munie d’un disque abrasif de grain 100 (ici, nous travaillons sur un plancher de bois présablé au grain 100 en usine), puis dépoussiérer minutieusement le plancher avec un aspirateur. Dans le cas de projets à grande surface, pour éviter que l’huile ne sèche avant d’être essuyée, diviser le plancher en plusieurs sections à l’aide de ruban à masquer appliqué dans le sens de la longueur, près de la jonction des planches. Travailler une section à la fois.

Étape 2: huiler le plancher

Huiler un plancher de bois en 3 étapes faciles

À l’aide d’un applicateur en microfibre placé sur un manche télescopique, appliquer une couche d’huile uniforme sur l’une des parties délimitées avec le ruban à masquer. Bien étendre l’huile dans le sens de la longueur des planches. Une fois la première partie terminée, retirer le ruban à masquer, puis travailler une autre partie en prenant soin de ne pas repasser sur la partie déjà huilée. Au besoin, apposer un ruban à la limite de la partie traitée pour éviter de créer une surépaisseur et un joint plus foncé.

Étape 3: retirer l’excédant d’huile

Huiler un plancher de bois en 3 étapes faciles

Après avoir huilé une section, attendre de 5 à 10 minutes, puis frotter la surface dans le sens du grain du bois avec un linge de coton propre placé au bout d’un manche télescopique. Prendre soin de bien essuyer les résidus d’huile pour éviter que le plancher ne reste collant. Une fois terminé, laisser sécher le plancher entièrement pendant 24 heures en circulant de façon prudente, et attendre de cinq à sept jours avant une utilisation normale. Nettoyer les outils avec l’ISO-DILUANT de LIGNA®. Dix jours après l’application de l’huile, commencer le cycle d’entretien des bois huilés de LIGNA®.

Pourquoi choisir l’huile comme finition?

Sa facilité d’application et sa rapidité de séchage viennent en tête de liste de ses avantages, en plus du fait qu’elle protège, colore et scelle le bois en une seule application. Une simple couche d’huile EASY-SOLO, composée de résine et d’huiles naturelles, est aussi résistante que trois couches d’une huile traditionnelle ou qu’un vernis. Sa durabilité est un autre facteur important: un plancher huilé ne s’écaille pas et est grandement résistant à l’abrasion. Tout en nourrissant le grain du bois, l’huile le protège aussi contre l’usure, l’humidité et les taches.

HUILES D’ORIGINE NATURELLE POUR LE BOIS
PAR : LES FINITIONS EVO